mardi 17 juin 2014

Organiser un congrès national

Rien ne sert de courir, il faut partir à point: après des mois de dur labeur et à quelques heures du congrès de l'ABSC, je crois qu'on peut se dire "mission accomplie". La somme de travail nécessaire pour peaufiner tous les détails était naturellement sous-estimée, nous avons tous la langue à terre, mais advienne que pourra et nous sommes prêts, comme dirait l'autre!
Un projet de longue haleine comme celui-là est stimulant, car on sort de notre zone de confort et on développe de nouvelles habiletés. Rédiger un communiqué de presse, contacter le bureau d'un ministre, faire une grosse commande d'impressions en tous genres, ça change de la routine, disons! Notre principal défi était la communication entre membres du comité organisateur. Avec des gens à l'UdeM, à McGill, dans les hôpitaux, à Ottawa et même à Edmonton et en Californie, en combinaison avec nos horaires respectifs (on avait un job régulier à faire quand même), cela n'a pas toujours été évident. Côté planification, j'avoue que créer 47 cases horaires et des dizaines de sessions dans le calendrier en ligne n'a pas été la tâche la plus amusante; mais bricoler des affichettes pour les tables du banquet m'a permis d'être créative.
Avec la fébrilité des derniers milles, et la pression de livrer une belle performance devant tous nos collègues canadiens, mon niveau d'excitation est à son comble. J'ai déjà eu la chance de donner un cours de formation continue de 6 heures hier à McGill.
Gail Nichol, Linda Slater, Marie-Cécile Domecq, Lindsey Sikora, moi-même, Marie-Claude Laferrière & Joanne Johnson

Après toutes ces heures à pitonner sans relâche à mon ordinateur, le retour au train-train quotidien sera bienvenu! Les vacances seront appréciées aussi... Cependant, un nouveau défi m'attend: je serai la nouvelle secrétaire de l'ABSC dès vendredi prochain et apprendrai donc à gérer les documents de l'association. Je me réjouis d'être en poste pour les deux prochaines années, particulièrement lors du congrès conjoint MLA-ABSC à Toronto en 2016. J'en profiterai également pour acquérir de nouvelles compétences de gestion.
Sur ce, bon congrès ABSC à tous!

Aucun commentaire: