samedi 28 mai 2011

Début du congrès CHLA-ABSC

Je suis déjà ravie des conversations entamées avec mes collègues venant de partout au Canada, mais ce matin nous passons aux choses sérieuses. La présentation d'ouverture avait pour titre: The Value and Impact of Health Library and Information Services. Cette étude assez exhaustive merci (plus de 33,000 réponses à analyser) auprès des professionnels de la santé visait à établir l'impact des bibliothèques dans la pratique en ciblant des moments-clés des interventions (critical events).
Je vous invite à visionner les diapos de cette présentation pour prendre connaissance des données très complètes qui ont été recueillies. Nul doute que je vais intégrer d'une façon ou d'une autre les conclusions de l'étude à ma pratique. À retenir:
  • Les cliniciens estiment les bibliothèques nécessaires à leur prise de décision
  • Les bibliothèques sauvent des vies... puisqu'elles fournissent l'information critique
  • Les bibliothécaires font sauver du temps aux professionnels de la santé.
À la pause du matin, j'ai diligemment fait le tour des exposants pour remplir mon passeport-concours (j'ai d'ailleurs gagné un prix) et récolter quelques bébelles promotionnelles. Je fus très raisonnable. Ensuite, une session ouverte assez particulière nous a permis de prendre conscience des opportunités de collaboration qui se présentent dès que plus de deux personnes sont dans le même lieu. Nous fûmes invités à papillonner dans la salle pour entamer ou nous joindre à des discussions, sans oublier de suivre (et participer dans mon cas) aux interactions via Twitter. Cette activité m'a incitée à sortir de mon cocon pour aller rencontrer mes usagers, ouf, c'est toujours pas encore intégré dans mes habitudes...mais ça s'en vient :)

Au dîner, j'ai rencontré d'autres personnes du projet de la Bibliothèque virtuelle canadienne de santé, je réalise (enfin) l'importance de ce projet, et plusieurs ont souligné avec emphase mon implication. Ma tête ne passe plus dans la porte!

vendredi 27 mai 2011

Calgary sous la pluie

Me voici à Calgary, où il a plu toute la journée et un gros 7C a été atteint au thermomètre. Nous étions quatre bibliothécaires sur le vol direct, j'ai donc rencontré mes collègues du MGH et du Jewish. L'incontournable Robin du RUIS UdeM complétait le groupe. Notre chauffeur de taxi provenait de Ville LaSalle, la dame à la billetterie au Glenbow Museum a grandi à Rosemont, bref, on se sent comme à la maison ici!

Premier événement mondain du jour, la réception d'accueil pour les gens qui assistent pour la première fois à ce congrès annuel.  J'ai revu quelques visages croisés au MLA de l'an dernier, et ai enfin rencontré ma collègue virtuelle du projet de la BVCS, Vivian Stieda. Un bingo humain nous a permis de casser la glace avec d'autres bibliothécaires non-initiés! Nous avons ensuite poursuivi le réseautage à la réception d'ouverture, qui se tenait au coeur d'une exposition de photographies de Yousuf Karsh. Beaucoup de francophones et de francophiles sur place, et la délégation québécoise compte une douzaine de congressistes au moins. Ce réseautage informel fut fort agréable, et l'atmosphère quasi familiale contraste avec la foule présente au MLA.

mercredi 25 mai 2011

Point d'orgue aux échos du MLA

Le congrès du MLA est maintenant terminé, mais l'activité sur Twitter n'est pas encore tarie et il reste quelques billets intéressants sur le blogue. Melissa Rethlefsen a résumé la session de présentations-éclair et j'y ai glané quelques éléments:
  • Utiliser des nuages de tags pour analyser les réponses ouvertes dans des sondages d'évaluation. Par exemple, copier-coller le texte des réponses individuelles dans Wordle afin que les mots les plus fréquemment mentionnés s'affichent en plus gros caractères dans le nuage généré.
  • Les communautés de patients: plusieurs sites permettent aux patients de discuter de l'évolution de leur maladie et de leur réponse aux traitements: CureTogether, Patients Like Me; le site Society for Participatory Medicine permet aux professionnels de s'intéresser au phénomène et de réfléchir à ses enjeux pratiques et éthiques.
  • J'ai vu au moins 2 présentations sur le prêt d'IPads en bibliothèque médicale. Bien entendu, on se restreint à une catégorie précise d'usagers, par exemple des résidents ou encore le personnel soignant. Voir un exemple au Duke Medical Center.
  • Tout à fait emballant, un cours en ligne optionnel sur la compétence informationnelle que presque tous les étudiants de dernière année de médecine ont suivi à l'Université Texas A&M:
"Students enroll throughout the year and no request for adding or changing or dropping the elective has been denied in its more than 15 years of existence...The elective consists of self-directed but structured modules that guide students through a topic. Topics include information resources (ebooks, drug information, consumer health, diagnostic-assist programs), issues (electronic health records, curriculum, information ethics, comparative health), skills (residency interviewing, time management, statistics), and self-selected activities (special topics and underutilized technology).  Each module provides a structure but also gives students choices when possible. "
  •  Tout les bibliothécaires devraient (semble-t-il) se familiariser avec le concept d'apprentissage avec les pairs, ou Peer-to-peer networking. Visitez donc le site de la Peer-to-peer University pour tout apprendre sur n'importe quel sujet!