jeudi 2 juin 2011

Jour 3 - Présentations

La journée a débuté par une présentation du Dr Eddy Lang, clinicien en médecine d'urgence, sur la pratique de la médecine en cette ère de l'information. Sans surprise (mais ça fait toujours du bien à entendre), le rôle inestimable des bibliothèques de santé dans la pratique clinique a été mentionné, entre autres en faisant référence à la revue systématique Evaluating clinical librarian services: a systematic review, et en utilisant des scénarios cliniques pour illustrer le propos. Le Dr Lang a également abordé le thème du transfert des connaissances, et je vous invite à lire son article Knowledge Translation: Closing the Evidence-to-Practice Gap. C'est un médecin qui le dit: trop de ses collègues limitent leur recherche d'information à UptoDate et PubMed... notre rôle est de montrer aux cliniciens qu'il existe d'autres sources à consulter, comme le TRIP Database et la métarecherche MacPlus (et en français, le EBMsources : répertoire de sites d'information clinique fondée sur les preuves).


La session finale était consacrée aux présentations-éclair (5 minutes), et ce fut un des moments forts de la programmation. Plusieurs interventions auraient gagné à faire partie du programme régulier tant elles étaient intéressantes; mes collègues de table prenaient frénétiquement des notes! Mes coups de coeur:
  • Leisure Reading Collections in Academic Health Sciences Libraries: croyez-le ou non, un coin lecture en bibliothèque de sciences de la santé (avec des biographies, livres illustrés et revues générales) permet aux étudiants de démontrer plus d'empathie envers leurs futurs patients et évidemment de se reposer l'esprit entre deux cours. Comme nous avions ce projet dans nos cartons, voilà qui devrait nous donner des ailes :D
  • The Digital Petting Zoo: Loaning Out Consumer Electronics: ma collègue Angela à l'Université York a obtenu un succès boeuf avec le prêt de lecteurs numériques, câbles et caméras, sans compter des iPod Touch. Apparemment, ça nous prend des calculatrices à prêter! Plus d'infos sur le HLWiki
  • Transforming Student Orientations – Letting Students Direct the Process: oubliez la liste exhaustive de services et ressources dans vos initiations en bibliothèque, et centrez votre intervention sur 4 messages: 1) Distribuez des cartes d'affaires, 2) Mettez en évidence le site Web de la bibliothèque, 3) Utilisez un sondage en ligne interactif pour garder l'intérêt à mesure que vous présentez vos ressources, 4) Insistez sur l'importance de déterminer la crédibilité d'un site Web.

mardi 31 mai 2011

Tweets, tweets

En train de tweeter... session OpenSpace avec Monique, Virginie et Robin (Photo: Nazi Torabi)
À l'occasion de ce congrès, j'en ai profité pour m'initier à Twitter. J'ai quelque peu appréhendé son utilisation au départ, mais j'ai rapidement compris son utilité dans le cadre d'un congrès: outre le bénéfice de faire partager notre expérience à des gens qui n'ont pas pu se rendre sur place, les discussions entre participants ont grandement enrichi notre réflexion. Par exemple, vous pouvez consulter les retranscriptions des tweets pendant la session OpenSpace pour voir ce qui se tramait dans la salle à ce moment.
Je ne prétendrai pas avoir l'autorité d'un Dean Giustini, twitter extraordinaire, mais j'ose espérer avoir entretenu la conversation à un niveau intéressant. Et souvent en français, pour le bénéfice de mes collègues francophones!  Bien que le congrès soit terminé, il y a encore des nouveaux tweets portant l'étiquette #chlaabsc11, et voici un aperçu des pépiements jusqu'à hier. J'obtiens une respectable quatrième position pour le nombre de tweets, avec près d'une centaine. Plus de détails sur The Archivist.
Et maintenant, vais-je continuer à tweeter? Le problème, c'est qu'une vingtaine de bibliothécaires me suivent maintenant, alors mes propos ne tombent plus dans le vide... J'étudie également la possibilité de tweeter auprès de la communauté de chercheurs que je dessers, par exemple ceux de l'IRIC. Un moyen potentiel de faire connaître nos services.

lundi 30 mai 2011

McGill + UdeM: début d'une idylle

On constate parfois, malheureusement, que les bibliothécaires travaillent en silos, pour toutes sortes de raisons. Une façon de défoncer ces murs  invisibles est de participer à des congrès, où les nombreuses occasions de socialisation nous permettent de vraiment mieux connaître et apprécier le travail de nos collègues. Ce fut définitivement la force du CHLA-ABSC11!

Au banquet du dimanche soir, nous étions 8 bibliothécaires de McGill et de l'Université de Montréal autour d'une même table:  Lindsey Sikora, Monique Saint-Jean, Joan Bartlett, Robin Dumais, Lorie Kloda, Monique Clar, Jill Boruff et moi-même. J'ai adoré discuter de préoccupations professionnelles autour d'un bon repas avec toutes ces personnes formidables! Nous allons définitivement nous retrouver de façon régulière; en fait nous avons commencé le soir même, en allant prendre une bière au bar de l'hôtel après le Music Jam.

Ah oui, le Music Jam! Vivian Stieda m'avait convaincue de participer à ce groupe musical de bibliothécaires, le temps d'une chanson. À mon grand soulagement, mes collègues de l'UdeM se sont joints à moi pour massacrer allègrement "Harmonie du soir à Châteauguay"! Pas facile de chanter juste dans ces conditions, mais notre énergie a séduit une foule en délire :D
Vivian Stieda et moi-même
Moi-même, Monique Clar et Robin Dumais

Jour 2 - Présentations (dont la mienne :D)

Photo: Kappa Wayfarer
La journée a débuté par une présentation d'Andrew Brash, un alpiniste qui a fait les manchettes il y a quelques années, alors qu'il a interrompu son ascension de l'Everest à 200m du sommet afin de venir en aide à un autre alpiniste en difficulté. Les parallèles entre son expérience et notre profession (collaboration, souci des autres, réalisation de nos rêves) étaient faciles à faire; c'est toujours inspirant d'entendre ces belles histoires.

La session D avait pour thème les interventions en milieu académique. Ma collègue Jill Boruff fait un travail formidable auprès des étudiants de physiothérapie de McGill, les rencontrant plusieurs fois au cours de leur parcours académique. Aussi, une idée intéressante de Dale Storie: simuler une interface de formation continue dans un devoir en ligne en pratique factuelle, afin de sensibiliser les étudiants à l'utilité de leur apprentissage dans leur pratique.

Au dîner, j'ai papoté avec Catherine de l'Université de Saskatoon. Elle fait partie du comité organisateur du congrès de 2013, et en plus sa bibliothèque sera relocalisée d'ici là dans un nouveau pavillon qui intégrera toutes les facultés et programmes en santé. Beaucoup de pain sur la planche!

En après-midi, j'étais la première présentatrice dans ma session - mon petit Everest à moi. Je pense que ça s'est bien passé... jusqu'à ce que mon cerveau mélange le français et l'anglais et que je résume une idée par un surprenant "Bref..."! Je suis ensuite allée voir la session F, où j'ai été fort étonnée d'apprendre que le programme de transfert des connaissances des IRSC ne mentionne nulle part les bibliothèques. Aussi, une bibliothécaire a constaté une affluence marquée à son service de référence lorsqu'elle a déménagé son bureau dans le bâtiment de sa faculté.

Grosse journée... et grosse soirée en perspective!

dimanche 29 mai 2011

Jour 1 - présentations et affiches, soirée en ville

En après-midi, début des présentations. Le focus était sur l'implication des bibliothèques en recherche. J'ai apprécié particulièrement Research design and writing in the health sciences: A library guide to support academic research information needs, où une collègue a présenté un guide en ligne pour supporter la communication scientifique; j'irai y glaner quelques idées pour mon propre guide. C'était également intéressant de tweeter des idées entre congressistes pendant les présentations (mais évidemment distrayant).

À part l'affiche de ma collègue Monique, qui a eu du monde sans discontinuer pendant près de deux heures, l'affiche Use of validated search filters in systematic reviews of prognostic studies a retenu mon attention. J'en ai profité pour présenter les filtres que Monique a ajoutés à notre profil PubMed à la présentatrice.

 En soirée, une bande de joyeux drilles s'est dirigée vers le District, un resto de bonne bouffe locale. J'ai discuté de politique canadienne avec Jennifer, appris sur la vie dans les Territoires du Nord-Ouest avec Julie, et rigolé avec Vivian, du comité organisateur. Nos hôtes ont fortement suggéré que Montréal reçoive le congrès CHLA-ABSC en 2014 :D
Monique Clar, Jennifer Bayne, Monique St-Jean, Vivian Stieda, moi-même et Jean-Pierre

samedi 28 mai 2011

Début du congrès CHLA-ABSC

Je suis déjà ravie des conversations entamées avec mes collègues venant de partout au Canada, mais ce matin nous passons aux choses sérieuses. La présentation d'ouverture avait pour titre: The Value and Impact of Health Library and Information Services. Cette étude assez exhaustive merci (plus de 33,000 réponses à analyser) auprès des professionnels de la santé visait à établir l'impact des bibliothèques dans la pratique en ciblant des moments-clés des interventions (critical events).
Je vous invite à visionner les diapos de cette présentation pour prendre connaissance des données très complètes qui ont été recueillies. Nul doute que je vais intégrer d'une façon ou d'une autre les conclusions de l'étude à ma pratique. À retenir:
  • Les cliniciens estiment les bibliothèques nécessaires à leur prise de décision
  • Les bibliothèques sauvent des vies... puisqu'elles fournissent l'information critique
  • Les bibliothécaires font sauver du temps aux professionnels de la santé.
À la pause du matin, j'ai diligemment fait le tour des exposants pour remplir mon passeport-concours (j'ai d'ailleurs gagné un prix) et récolter quelques bébelles promotionnelles. Je fus très raisonnable. Ensuite, une session ouverte assez particulière nous a permis de prendre conscience des opportunités de collaboration qui se présentent dès que plus de deux personnes sont dans le même lieu. Nous fûmes invités à papillonner dans la salle pour entamer ou nous joindre à des discussions, sans oublier de suivre (et participer dans mon cas) aux interactions via Twitter. Cette activité m'a incitée à sortir de mon cocon pour aller rencontrer mes usagers, ouf, c'est toujours pas encore intégré dans mes habitudes...mais ça s'en vient :)

Au dîner, j'ai rencontré d'autres personnes du projet de la Bibliothèque virtuelle canadienne de santé, je réalise (enfin) l'importance de ce projet, et plusieurs ont souligné avec emphase mon implication. Ma tête ne passe plus dans la porte!

vendredi 27 mai 2011

Calgary sous la pluie

Me voici à Calgary, où il a plu toute la journée et un gros 7C a été atteint au thermomètre. Nous étions quatre bibliothécaires sur le vol direct, j'ai donc rencontré mes collègues du MGH et du Jewish. L'incontournable Robin du RUIS UdeM complétait le groupe. Notre chauffeur de taxi provenait de Ville LaSalle, la dame à la billetterie au Glenbow Museum a grandi à Rosemont, bref, on se sent comme à la maison ici!

Premier événement mondain du jour, la réception d'accueil pour les gens qui assistent pour la première fois à ce congrès annuel.  J'ai revu quelques visages croisés au MLA de l'an dernier, et ai enfin rencontré ma collègue virtuelle du projet de la BVCS, Vivian Stieda. Un bingo humain nous a permis de casser la glace avec d'autres bibliothécaires non-initiés! Nous avons ensuite poursuivi le réseautage à la réception d'ouverture, qui se tenait au coeur d'une exposition de photographies de Yousuf Karsh. Beaucoup de francophones et de francophiles sur place, et la délégation québécoise compte une douzaine de congressistes au moins. Ce réseautage informel fut fort agréable, et l'atmosphère quasi familiale contraste avec la foule présente au MLA.

mercredi 25 mai 2011

Point d'orgue aux échos du MLA

Le congrès du MLA est maintenant terminé, mais l'activité sur Twitter n'est pas encore tarie et il reste quelques billets intéressants sur le blogue. Melissa Rethlefsen a résumé la session de présentations-éclair et j'y ai glané quelques éléments:
  • Utiliser des nuages de tags pour analyser les réponses ouvertes dans des sondages d'évaluation. Par exemple, copier-coller le texte des réponses individuelles dans Wordle afin que les mots les plus fréquemment mentionnés s'affichent en plus gros caractères dans le nuage généré.
  • Les communautés de patients: plusieurs sites permettent aux patients de discuter de l'évolution de leur maladie et de leur réponse aux traitements: CureTogether, Patients Like Me; le site Society for Participatory Medicine permet aux professionnels de s'intéresser au phénomène et de réfléchir à ses enjeux pratiques et éthiques.
  • J'ai vu au moins 2 présentations sur le prêt d'IPads en bibliothèque médicale. Bien entendu, on se restreint à une catégorie précise d'usagers, par exemple des résidents ou encore le personnel soignant. Voir un exemple au Duke Medical Center.
  • Tout à fait emballant, un cours en ligne optionnel sur la compétence informationnelle que presque tous les étudiants de dernière année de médecine ont suivi à l'Université Texas A&M:
"Students enroll throughout the year and no request for adding or changing or dropping the elective has been denied in its more than 15 years of existence...The elective consists of self-directed but structured modules that guide students through a topic. Topics include information resources (ebooks, drug information, consumer health, diagnostic-assist programs), issues (electronic health records, curriculum, information ethics, comparative health), skills (residency interviewing, time management, statistics), and self-selected activities (special topics and underutilized technology).  Each module provides a structure but also gives students choices when possible. "
  •  Tout les bibliothécaires devraient (semble-t-il) se familiariser avec le concept d'apprentissage avec les pairs, ou Peer-to-peer networking. Visitez donc le site de la Peer-to-peer University pour tout apprendre sur n'importe quel sujet!

vendredi 20 mai 2011

Petite lecture du vendredi

En lien avec le thème de notre dernière Journée de réflexion des bibliothécaires de l'UdeM (Du soutien au partenariat ou du flirt au mariage), je vous propose une courte entrevue avec 3 présentatrices d'affiches au congrès de la MLA. Ces propos, sur la mutation des services d'une bibliothèque vers une plus grande collaboration avec les chercheurs (en passant par le dépôt institutionnel), ont résonné assez fort dans mes oreilles! Les affiches sont disponibles:
Et voici le lien vers le portail des bibliothécaires de sciences biomédicales en question. C'est la même gang qui organise le Science Boot Camp annuel. Tiens donc, j'y retrouve Jen Ferguson, avec qui je suis allée sur le mont Rainier lors du congrès SLA2008! Le monde est petit, profitons-en.

mercredi 18 mai 2011

Quelques idées glanées au congrès MLA11

Toujours occupée à lire en diagonale les billets du blogue officiel du congrès MLA2011. Voici des idées à mettre dans votre baluchon:
  • Si vous présentez une affiche, imprimez des étiquettes avec le titre de votre présentation et collez-les au dos de votre carte d'affaires. (Billie Anne Gebb)
  • *Attachez votre tuque si vous comptez collaborer avec vos départements pour la gestion des données de recherche (translational science): les points de vue seront très différents, mais heureusement pas incompatibles. *Aussi, un cours de bio-informatique et génomique a été offert à des étudiants en sciences de l'information par ma collègue Kristi Holmes. *Enfin, un autre exemple de collaboration: une bibliothécaire (Marisa Conte) qui a monté un site Web pour une équipe de chercheurs, avec la liste de leurs publications. Ce fut une porte d'entrée pour leur offrir un service de référence personnalisé!  (A’Llyn Ettien)
Je commence à me demander si je ne devrais pas m'inscrire à la version Web du congrès l'an prochain!

mardi 17 mai 2011

Suivre un congrès à distance

Le congrès de la Medical Library Association bat son plein en ce moment, et je suis ses échos à distance en étant abonnée au fil RSS du blogue officiel et en suivant les tweets (#mlanet11). Une façon économique de suivre les discussions et de glaner quelques bonnes idées! (J'ose espérer, chers lecteurs, qu'il en sera de même pour vous dans quelques jours).

Un billet de A’Llyn Ettien m'a par exemple fort intéressée, puisqu'on y résume une présentation de Courtney Crummett, que j'avais rencontrée au SLA 2008 et que j'ai recontactée l'an dernier pour m'inspirer de ses tutoriels de bio-informatique. Courtney a présenté les aléas de la négociation de licences de logiciels spécialisés en bio-informatique, je garde ça en banque au cas où ça m'arriverait un jour :). Autre exemple, le billet Top Tech Trends and Google Jockeying présente un paquet d'outils de gestion d'horaires. J'aime bien l'idée de présenter aux étudiants les "trous" dans notre semaine pour qu'ils puissent s'inscrire à un rendez-vous. Et que dire de la présentation d'Emily Hurst (même billet), qui propose des idées pour épicer la présentation de données au moyen d'images plus parlantes que des tableaux?

Côté tweets du congrès, c'est assez assourdissant... tout le monde y va de ses impressions. Quelqu'un comme Michelle Kraft peut tweeter plus de 50 fois par jour! Alors je me contente de suivre seulement cette personne pour comprendre le fonctionnement de ce médium, que j'utiliserai sous peu.

mardi 10 mai 2011

En route pour Calgary... bientôt!

Le congrès annuel de l'Association des bibliothèques de santé du Canada aura lieu dans quelques jours, soit du 26 au 30 mai. J'en profiterai pour ressusciter (encore une fois) ce blogue! J'aurai l'occasion de présenter pour la première fois en tant que bibliothécaire à un congrès, soit le dimanche après-midi. Du nouveau: je vais twitter mes impressions tout au long de mon voyage. Vous pourrez voir mes tweets dans le panneau de droite de ce blogue, ou encore en me suivant sur Twitter (hashtag: #chlaabsc11). Enfin, confiante que le ridicule ne tue pas, ma participation à ce congrès incluera une performance dans le légendaire "Jam Session" en tant que chanteuse (!!). À bientôt!