samedi 13 décembre 2008

Leçon 20: YouTube et le partage de vidéos

Ah, que de bons souvenirs sur YouTube! Je n'y vais pas trop souvent, car ça peut devenir une dépendance. Tous ces vidéos des années 80! Les voisins! La scène de Ferris Bueller's Day Off au musée de Chicago! L'utilité de ce site est indéniable. Étonnant de constater aussi le temps que certains ont à perdre, avec la création de tous ces vidéos de vidéos. Il y a bien sûr des critiques de YouTube, concernant entre autres le droit d'auteur.

On nous présente aussi d'autres sites de vidéos dans cette leçon. VideoJug se spécialise dans les vidéos "comment faire", pour ceux qui veulent se débrouiller par eux-mêmes. Par exemple, comment sauvegarder des vidéos de YouTube? Ou comment connecter votre portable à la télé? Pour les visuels comme moi, c'est une ressource utile. Les sujets sont parfois étonnants, par contre...

Un usage pour les vidéos dans ma bibliothèque? Nous pourrions bien sûr produire un vidéo qui fait la promotion de nos services, et intégrer des vidéos dans nos formations. Une section de Metacafe donne des trucs de production.

Leçons 18 et 19: outils de productivité en ligne et le top du Web2.0

C'est assez paradoxal: la 18è leçon nous propose de découvrir des façons d'augmenter notre productivité au travail et dans nos loisirs, afin de pouvoir passer plus de temps avec notre famille et nos amis... selon moi, éteindre l'ordinateur est un premier pas, que je franchirai allégrement une fois ce programme terminé!

Mais encore. Il y a bien sûr un blogue sur le sujet, Lifehacker. On nous introduit aux outils suivants: TinyURL, Calendar Tools, Joe's Goals, etc. Et d'autres outils pour créer des cartes conceptuelles, fixer des objectifs, gérer des projets, et des pense-bête virtuels. Je note Google Docs, que j'ai déjà utilisé avec une collègue bibliothécaire de Boston pour créer un texte à quatre mains; c'est un outil que je recommande aux étudiants pour la réalisation de travaux d'équipe. On nous reparle de Bloglines, mais hier j'ai plutôt ajouté une extension à Firefox pour gérer mes flux RSS. Il m'apparaît bien plus simple d'intégrer un maximum de fonctions possible en un seul endroit, plutôt que d'avoir à visiter plusieurs sites.

On me qualifiera peut-être de dinosaure, mais je préfère ne pas trop dépendre de l'ordi pour gérer le quotidien. La bonne vieille liste avec des items à biffer fait la job, et j'entretiens ma mémoire biologique. C'est une mère de trois enfants (qui ne semblent pas trop souffrir de mon manque d'organisation) qui vous le dit! Au travail, je me contente d'Outlook pour gérer mes rendez-vous et mes dossiers: je bloque des périodes pour certaines tâches. Parenthèse: une application comme Remember the milk a sûrement son utilité pour certains, jusqu'à ce qu'on égare son cellulaire, avec toute sa vie planifiée dessus... J'en ai d'ailleurs trouvé un dans le banc de neige hier, son propriétaire était déjà en manque quand je le lui ai remis.

La leçon 19 est consacrée à la découverte de la crème du Web2.0. Un palmarès est établi annuellement par Seomoz dans 41 catégories. Je suis bien sûr allée voir la catégorie santé, car l'info médicale de qualité douteuse pullule sur le Web. Sur iMedix, les gens posent des questions sur leur problème de santé et n'importe quel Joe Bleau y répond ?!? Ouf, je vais plutôt aller voir la catégorie Livres. Voilà qui intéressera mon chum, qui a encaissé refus après refus pour le manuscrit de son roman: sur Lulu, on publie soi-même. Et que dire de VuFind: un OPAC open source avec la recherche à facettes, des suggestions de lecture, etc., bref toutes les fonctionnalités du Web 2.0 intégrées au catalogue. J'en meurs d'envie! Un palmarès à analyser annuellement, donc, pour se tenir au courant des tendances gagnantes du Web2.0.

mercredi 10 décembre 2008

Leçons 16 et 17: wikis

L'échéance du 15 décembre approche, alors c'est le sprint final. Donc: les wikis, qui devraient régler les problèmes de communication de l'humanité. Si, bien sûr, quelqu'un veut s'en occuper... car, petit rappel sur l'une des 10 règles de KM de Davenport: le partage de l'information n'a rien de naturel et demande un effort supplémentaire. L'organisation a donc un rôle à jouer pour inciter ses membres à collaborer à un wiki.

Mais un wiki, ça peut être amusant aussi; voir la liste proposée par SLA 23things, et en voici une autre. Dans les exemples suggérés, le Library instruction wiki est un site fort intéressant pour quiconque a des formations à donner. Surprise! Quelqu'un a eu la même idée que moi pour présenter le pourquoi du comment de l'utilité d'une base de données! Et voilà, le partage de préoccupation communes est facilité, c'est la beauté de la chose. Du point de vue professionnel, il est possible que j'utilise un wiki pour y transférer le contenu des guides de ressources Internet par disciplines du site Web des bibliothèques de la santé. Il serait ainsi plus facile aux bibliothécaires et techniciennes du secteur d'y collaborer.

La leçon 17 est une initiation à l'outil Confluence, qui a été sélectionné par la SLA comme "carré de sable" pour ses membres. J'ai fait une page par pur devoir; cet outil ressemble à ceux que j'ai déjà utilisés. C'est à ce moment que le serveur a planté! Tant pis, je ne recommencerai pas!

mardi 9 décembre 2008

Leçon 15: Moteur de recherche personnalisé

Cette fois-ci, on découvre Rollyo. Le but: se créer un moteur de recherche (comme s'il n'en existait pas déjà assez) pour repêcher de l'information sur des sites qu'on visite souvent. Il y a aussi un volet "social" bien sûr: on peut partager les résultats obtenus, chercher avec les moteurs des autres utilisateurs, etc. Il existe aussi des Searchrolls prédéfinis, comme par exemple "Reference" qui va chercher dans Wikipedia, Infoplease, Encyclopedia.com, etc. en même temps.


Voyons voir: j'aimerais trouver du contenu (i.e. des liens utiles) dans les guides par discipline de sites Web de bibliothèques de sciences de la santé. J'ai donc cliqué sur "Create Searchroll" et ajouté des sites de telles bibliothèques (que j'ai choisis au hasard dans une recherche Google). On peut en mettre jusqu'à 25.


En suivant ce lien vers mon Searchroll, vous verrez ce que ça donne. Si on cherche ("Subject guides" biochemistry) par exemple, c'est assez aléatoire comme résultats. Je ne sais pas quelle est la logique de recherche (et ne veut pas la savoir). Outre le fait de constater que je devrais transférer le contenu de mes pages Web sur un wiki au PC (mais ça je le savais déjà), je ne suis pas vraiment impressionnée par cet outil. Je préfère utiliser des métamoteurs existants comme Dogpile, ou searchCrystal, qui est bien plus beau!