mardi 19 mai 2015

MLA'15: Jour 3: Histoire, nouveaux rôles et section médecine dentaire

La journée a débuté dès 7h avec la réunion du Groupe d'intérêt en biologie moléculaire et génomique, dont je suis la webmestre. Les 21 membres présents ont présenté leurs activités de la dernière année. Je ressors généralement un peu fru de ces rencontres, puisque je n'ai pas les moyens d'offrir de soutien avancé en bio-informatique à mes chercheurs! P.F. Anderson a créé un récapitulatif avec Storify.

Plénière: Oral History Project

Barbara Epstein s'est donné comme mandat de consulter les transcriptions de 37 interviews d'anciens présidents de la MLA effectuées dans les années 80 et 90. Les sous-thèmes abordés:
  1. Devenir une bibliothécaire de santé: les autodidactes d'hier sont devenues des professionnelles à part entière.
  2. Évolution des bibliothèques de santé: des normes sont apparues, de même que des tensions entre genres alors que les femmes ont progressivement pris leur place dans l'association.
  3. Prévisions et conseils: les anciens directeurs avaient prévu l'impact des nouvelles technologies, la réorganisation des espaces et l'embedded librarianship. Parmi leurs conseils, celui de bien connaître ses usagers: "The purpose of a library is to help users learn" (L. McClure).

Session: Alternative Services: More Than Traditional Libraries 

Ce qui est nouveau pour certains devient la norme pour d'autres: près d'une vingtaine de présentations de ce congrès traitent de gestion des données de recherche! Cette session a également mis l'accent sur la visualisation des résultats de recherche (data visualization).

La première présentatrice, Jackie Wurz, a expliqué comment elle a pris le taureau par les cornes afin que ses chercheurs et étudiants produisent des affiches scientifiques visuellement attrayantes et au contenu intéressant, de même que des présentations inspirantes. Elle a mis sur pied plusieurs ateliers pendant une semaine de la recherche afin d'enseigner les bonnes pratiques de communication. Elle propose entre autres un guide à l'intention des bibliothécaires afin qu'elles puissent transmettre à leur tour les bases de la visualisation des données à leur clientèle. Jackie a également développé une formation à la gestion des données de recherche qui utilise des oursons en gelée comme exemple.

De son côté, Pam Shaw a présenté les partenaires de la Galter Library dans la réalisation d'initiatives pour la gestion des données de recherche. Ceci a aussi impliqué l'embauche de plusieurs personnes à la bibliothèque (qui se sont jointes à une équipe existante déjà substantielle): Digital Innovation Librarian, Impact and Evaluation Librarian et développeurs. Parmi les collaborateurs, un centre de recherche translationnelle, un département de recherche informatique, le bureau de la recherche institutionnelle et un centre de séquençage de nouvelle génération. Les initiatives de la dernière année incluent la mise en place d'un réseau d'e-science et un guide sur la gestion des données de recherche.

La toujours productive Lisa Federer nous a présenté les résultats d'un sondage sur les activités et outils offerts à la communauté de la  bibliothèque du NIH. L'intérêt des usagers pour les formations à la gestion et à la visualisation des données de recherche a été confirmé. Lisa offre également du soutien aux outils offerts en bibliothèque (Cytoscape, RStudio, Gephi...). Elle compte mettre en place une communauté de pratique en visualisation des données.

Réunion de la Dental Section

 Il n'y avait que 9 personnes présentes à cette réunion, mais je tenais à faire connaissance puisque j'ai repris le flambeau de la liaison avec la médecine dentaire récemment. Je crois que cette section a besoin d'un sérieux coup de balai: le site Web est désuet, l'information est manquante, une poignée de bénévoles fait de son mieux mais peu de membres s'impliquent... Je compte m'y mettre dans les années à venir.

Groupe d'intérêt pour les breuvages (Drinking SIG)

Plusieurs bibliothécaires s'étaient donné rendez-vous dans un quartier en plein embourgeoisement dans l'est d'Austin pour déguster des cocktails. Je n'aurais peut-être pas dû y aller toute seule à pied, mais ce fut une expérience de revenir en voiturette de golf!
Bouffe de rue mexicaine

Le Craftsman Bar

lundi 18 mai 2015

MLA'15: Jour 2 - Inspiration et informationniste de recherche

La journée a débuté par les mots de bienvenue et le discours de la présidente de la MLA. Puis, j'ai assisté à la conférence de Mae Jemison, ex-astronaute (voir mon résumé ici). En termes d'inspiration et de résolution de problèmes, je crois bien qu'écouter quelqu'un qui planifie des voyages intersidéraux à la vitesse de la lumière est assez difficile à battre!

J'ai ensuite participé à un dîner où plusieurs tables de discussion abordent des sujets variés (Chapter Sharing Roundatbles). J'ai agi en tant que facilitatrice pour la discussion sur les altmetrics. Mes collègues étant relativement novices avec ces nouvelles mesures d'impact des publications, j'étais contente d'avoir imprimé et distribué le feuillet d'information développé par l'ABRC pour résumer le sujet et ses principaux enjeux.

En après-midi, d'abord la réunion d'affaires de la Medical Library Association. Le nouveau directeur exécutif, Kevin Ballozian, est un francophone  qui compte optimiser les différents processus de l'association, par exemple l'architecture d'information actuelle. J'aurai l'occasion de lui reparler lors de sa visite à l'ABSC en juin.

Puis, un petit tour à la première session de présentations orales, et j'ai bien aimé celle-ci, parmi d'autres qui traitaient de gestion de données de recherche: "One of the Team: Roles and Competencies for Embedded Data Librarians". Lisa Federer est une informationniste à la bibliothèque du NIH et a réussi à s'insérer dans plusieurs équipes de recherche, afin de les aider à optimiser leurs processus de gestion des données. Lisa a présenté 3 exemples de partenariats qui ont fait appel à des compétences très variées: recherche et évaluation d'ensembles de données; négociation des droits d'utilisation; "nettoyage" des données afin qu'elle soient facilement réutilisables; gestion de documents à plusieurs auteurs et soutien à la publication. Lisa a même suivi un cours de programmation R pour pouvoir être plus efficace. Pour une bibliothécaire, l'attrait de ce poste est qu'elle devient un membre à part entière de l'équipe de recherche, et que sa contribution est également reconnue dans les publications qui découlent de ses collaborations ponctuelles.

Jeanna Hough, Rebecca Strange, Erin Menzies, Jennifer McKinnell, Caitlyn Ford, Amanda Ross-White, Jeff Mason et Margaret Henderson
J'ai finalement rejoint plusieurs collègues canadiens à la réception des visiteurs internationaux. Et quoi de mieux pour terminer la soirée que l'apprentissage de la danse western en ligne et la dégustation d'un BBQ texan? Tarte aux pacanes en prime! 


dimanche 17 mai 2015

MLA'15: Jour 1 - Formation continue


Et c'est reparti pour une autre semaine de fou! Me voici à Austin, une ville bizarre apparemment (le slogan officiel est "Keep Austin Weird"). La journée du 16 mai a été assez épuisante, puisque j'ai donné un cours de formation continue de 6h. Mes étudiants semblaient satisfaits, ont posé beaucoup de questions, et repartent avec des outils pour offrir un soutien de base en bio-informatique dans leur milieu. Mon travail n'est pas terminé puisque je vais animer une discussion sur les altmetrics tout à l'heure, et que je vais écrire pour le blogue officiel de MLA'15 (lien vers mes billets).

Après une petite sieste, c'était la réception d'ouverture dans le hall d'exposition. Mon premier arrêt a bien sûr été la visite du kiosque du congrès conjoint MLA/ABSC/ICLC 2016!

Si vous n'avez jamais eu la chance de participer à un congrès MLA, voici une excellente occasion qui s'amène près de chez vous! L'appel de propositions est déjà lancé, et vous pourrez profiter d'une sélection intéressante de cours de formation continue.

La valeur ajoutée la plus remarquable d'un congrès de cette envergure est certainement le réseautage. Mon réseau comprend maintenant plus d'une vingtaine de bibliothécaires de santé nord-américains, et j'ai pu rencontrer la majorité d'entre eux pendant la soirée et lors de la réception de Clinical Key, qui avait lieu au Blanton Museum of Art. Je crois bien être devenue une Pittsbourgeoise d'adoption, puisque ma gang de prédilection vient de là!

Voici le tableau qui m'a le plus interpellée: Elsie, peint en 1930 par George Luks. Décoifée, les yeux rougis, un air rébarbatif... voici une femme qui semble au bord de la crise de nerfs (sans relation avec mon actuel état d'esprit, rassurez-vous!)

jeudi 19 février 2015

Après un court intermède... on repart en force pour 2015!

Depuis que j'ai eu l'occasion de participer à mon premier congrès de bibliothécaires - c'était en 2008 pour le SLA à Seattle - le but de ce blogue était de diffuser des comptes-rendus de mes pérégrinations et découvertes. Il n'y a eu que deux billets l'an dernier, et pour cause: j'ai joué les hôtesses au congrès de l'ABSC à Montréal et n'ai donc pas eu l'occasion de vraiment en profiter. J'ai bien assisté à quelques présentations, mais toujours avec l'esprit vagabondant ailleurs... alors je compte bien me reprendre cette année puisque deux opportunités s'offrent à moi!

D'abord, je vais enseigner à nouveau lors des journées de formation continue du congrès 2015 de la Medical Libraries Association à Austin, au Texas. Ce sera la 3è fois (et sans doute la dernière?!) que je vais offrir le cours Bioinformatics for Librarians. Je serai aussi l'une des blogueuses officielles du MLA'15 blog, avec pour mission de couvrir les sessions plénières et les sessions des groupes d'intérêt - surtout celles du Molecular Biology & Genomics SIG. Dans le cadre de ce blogue-ci, je compte plutôt résumer les présentations en lien avec la communication scientifique: altmetrics, gestion des données de recherche et accès libre. Voici quelques sessions notées dans le programme préliminaire: "Growing ORCID: Enhancing the Scholarly Communication Landscape", "Data Management: E-Science as a Library Service" et "Data Curation and the Relevancy of Open Access", sans oublier la session "Tech Trends".


Ensuite, ma présentation intitulée "Social Media Use in Medical and Health Professional Education: Role of the Librarian on a Faculty Steering Commitee" a été acceptée au congrès 2015 de l'ABSC à Vancouver. Je suis ravie de partager mon expérience au sein du comité MSE de la Faculté de médecine de l'université de Montréal. Le mandat de ce comité était de préparer et soumettre à la direction un plan stratégique portant sur l’utilisation innovatrice des médias sociaux dans les programmes d’études. Comme quoi mon intérêt personnel pour les médias sociaux a finalement servi à quelque chose! J'aurai aussi quelques tâches à accomplir dans le cadre de mon poste de secrétaire (présence au kiosque de l'ABSC, rapport à l'assemblée générale annuelle, séance de discussion avec les membres) mais j'espère bien pouvoir profiter du programme du congrès cette année!

mardi 17 juin 2014

Organiser un congrès national

Rien ne sert de courir, il faut partir à point: après des mois de dur labeur et à quelques heures du congrès de l'ABSC, je crois qu'on peut se dire "mission accomplie". La somme de travail nécessaire pour peaufiner tous les détails était naturellement sous-estimée, nous avons tous la langue à terre, mais advienne que pourra et nous sommes prêts, comme dirait l'autre!
Un projet de longue haleine comme celui-là est stimulant, car on sort de notre zone de confort et on développe de nouvelles habiletés. Rédiger un communiqué de presse, contacter le bureau d'un ministre, faire une grosse commande d'impressions en tous genres, ça change de la routine, disons! Notre principal défi était la communication entre membres du comité organisateur. Avec des gens à l'UdeM, à McGill, dans les hôpitaux, à Ottawa et même à Edmonton et en Californie, en combinaison avec nos horaires respectifs (on avait un job régulier à faire quand même), cela n'a pas toujours été évident. Côté planification, j'avoue que créer 47 cases horaires et des dizaines de sessions dans le calendrier en ligne n'a pas été la tâche la plus amusante; mais bricoler des affichettes pour les tables du banquet m'a permis d'être créative.
Avec la fébrilité des derniers milles, et la pression de livrer une belle performance devant tous nos collègues canadiens, mon niveau d'excitation est à son comble. J'ai déjà eu la chance de donner un cours de formation continue de 6 heures hier à McGill.
Gail Nichol, Linda Slater, Marie-Cécile Domecq, Lindsey Sikora, moi-même, Marie-Claude Laferrière & Joanne Johnson

Après toutes ces heures à pitonner sans relâche à mon ordinateur, le retour au train-train quotidien sera bienvenu! Les vacances seront appréciées aussi... Cependant, un nouveau défi m'attend: je serai la nouvelle secrétaire de l'ABSC dès vendredi prochain et apprendrai donc à gérer les documents de l'association. Je me réjouis d'être en poste pour les deux prochaines années, particulièrement lors du congrès conjoint MLA-ABSC à Toronto en 2016. J'en profiterai également pour acquérir de nouvelles compétences de gestion.
Sur ce, bon congrès ABSC à tous!