vendredi 31 janvier 2014

Fin du silence radio: activités et réflexions

Chers lecteurs, le temps passe et je vous ai un peu négligés. Voici quelques nouvelles!

Réunion stratégique de l'ABSC

D'abord, j'ai eu la chance d'être invitée à la réunion stratégique de l'Association des bibliothèques de santé du Canada (ABSC) l'automne dernier. C'était mon premier exercice de ce type depuis que j'ai suivi un cours de gestion à l'EBSI, et quoique la journée fut épuisante, j'ai pu donner mon avis sur la vision, la mission, les stratégies et les objectifs pour les 3 prochaines années. Les résultats de cette consultation seront publiés sous peu.

J'ai particulièrement apprécié l'activité de me projeter dans le futur, car je ne suis pas du genre à planifier à long terme. Donc, d'ici 5 ans, quand j'en aurai cinquante... j'aimerais:
  • Offrir plus de soutien aux chercheurs sur la communication scientifique. J'explore déjà les indicateurs alternatifs de citation ("altmetrics" - voir le widget que j'ai ajouté à droite), et je me renseigne sur la publication en accès libre;
  • Offrir plus de soutien aux chercheurs sur la gestion des données de recherche: j'aimeraispar exemple intégrer les modules d'enseignement de la Lamar Soutter Library à un cours;
  • Offrir une formation sur les médias sociaux aux futurs professionnels de la santé, comme le fait si bien mon ami Dean Giustini;
  • Développer mes compétences en gestion. Si le chapeau me fait, qui sait?!
Réflexions

Cette journée m'a aussi permis de faire le point sur le chemin parcouru, gracieuseté de l'insomnie découlant du décalage horaire. Après 5 ans dans ma nouvelle carrière de bibliothécaire médicale, je suis assez fière de mes réalisations:
  • Enseignement à plusieurs centaines d'étudiants (dire que je n'ai même pas suivi le cours Formation aux compétence informationnelles!);
  • Développement d'une formation en bio-informatique, offerte à plus de 100 personnes, et d'un cours de 6 h sur cette thématique pour les bibliothécaires;
  • Exploration des applications mobiles en santé sur iPad: rédaction d'un guide et de 3 courts articles dans la revue Clinicien Plus
  • Rédaction d'un article avec comité de lecture, paru en septembre dans le Health Information and Libraries Journal;
  • Présence relativement active sur les médias sociaux;
  • Participation à plusieurs congrès qui m'ont permis de me développer professionnellement et de me créer un réseau étendu de contacts. Mais ça, vous le saviez déjà :)
Et ce qui me fait le plus plaisir, c'est de travailler avec une équipe du tonnerre! J'adore ma job.

Comité organisateur du congrès 2014 de l'ABSC

Vous devriez venir, ce sera magique.
Avec mes collègues Lindsey et Genevieve, nous travaillons fort pour organiser le site Web et publiciser le congrès 2014 de l'ABSC à Montréal.

J'ai renoué avec mon bon ami Drupal, déjà rencontré lors de mon emploi d'été en 2007 et lors de ma participation à la BVCS. J'ai découvert un site fort utile pour la palette de couleurs et j'ai appris à utiliser FileZilla pour télécharger des images.

Je fais des essais plus ou moins réussis de graphisme publicitaire. Je suis aussi les conseils de 16 ways to use Twitter to improve your next conference à la lettre, et j'abonne sans scrupule le compte @abscchla14 à quiconque pourrait participer au congrès.

J'espère bien vous faire un compte-rendu des dessous de la planification du congrès au cours des prochains mois. On a déjà bien hâte de prendre une bière à la fin de cette aventure!

vendredi 28 juin 2013

Contrôle d'identité virtuelle

Dans leur dernière discussion sur Twitter, le groupe #medlibs a recommandé aux bibliothécaires actives sur les médias sociaux de gérer leur réputation activement, entre autres en vérifiant mensuellement les résultats d'une recherche par nom sur Google.
L'exercice m'a permis de mettre à jour l'indexation de ce blogue sur Technorati (le code V7AUP3CV8XCX doit apparaître dans ce billet pour compléter la procédure de vérification), en plus de découvrir une panoplie d'applications Twitter dont j'ignorais l'existence. Heureusement, pas de squelettes dans mon placard ni d'usurpation d'identité en vue :)
Et en cette période de vacances, ne rendez pas la vie plus facile aux voleurs en partageant exagérément vos déplacements!

jeudi 30 mai 2013

Échos du congrès de l'ABSC-CHLA à Saskatoon

Grâce à la magie de Twitter, j'ai pu suivre le dernier congrès de l'ABSC-CHLA à Saskatoon presque comme si j'y étais. Il semblerait que plusieurs ont reçu un bisou sans trop se faire prier au kiosque de Montréal 2014! Voici quelques perles glanées en chemin:
  • Le portail des médias sociaux de l'ABSC-CHLA a officiellement été lancé. N'hésitez pas à y partager vos bonnes pratiques et recherchez des évaluations de projets en cours partout au pays.
  • Le Health Science Information Consortium de Toronto a publié un rapport sur les technologies mobiles qui contient une liste de des 50 applications les mieux cotées selon leur processus d'évaluation. J'en ai ajouté quelques-unes à mon guide.
  • Jim Henderson a intégré une boîte de recherche Google sur le site de la Bibliothèque virtuelle canadienne de santé, permettant de chercher dans tous les sites du répertoire.
En attendant le dépôt des présentations sur le site, je vous invite à consulter celle de ma collègue Monique Clar, qui a présenté sa collection de bandes dessinées de témoignages de patients et de leurs proches. 

J'ai recueilli d'excellents commentaires sur l'organisation, et certains petits détails ont été fort appréciés: cupcakes à la pause, Gordie Howe entrevu à l'hôtel, présentations-éclair des exposants, vin et fromages à la session des affiches. La barre sera haute pour la prochaine édition à Montréal!

lundi 13 mai 2013

Jour 3: tendances techno

Après avoir assisté à la réunion de la section Educational Media and Technologies, où j'ai eu l'honneur de recevoir une bourse de voyage, j'ai couru jusqu'à la session Top Technology Trends VI pour en apprendre un peu plus sur les sujets technos de l'heure.
  • Intégration des ressources de la bibliothèque dans les environnements numériques d'apprentissage. Amy Blevins et Megan Besaw ont présenté plusieurs ENA : Blackboard, Desire2Learn et Google Sites. Je suis arrivée en retard mais comme les Bibliothèques UdeM sont déjà intégrées dans StudiUM (Moodle), je ne pense pas avoir manqué grand-chose!
  • Anatomie interactive en 3-D. Cette plateforme gratuite (inscription requise) permet de visualiser et déplacer dans l'espace un modèle anatomique humain. Vous pouvez ajouter des systèmes au squelette de base et obtenir de l'information sur des maladies. 
  • MEDLINE sémantique. Un prototype de ce projet visant à représenter graphiquement les relations entre les articles présents dans MEDLINE est disponible. Sélectionnez l'une des 35 recherches pré-configurées, puis cliquez sur l'onglet "Summarize" pour choisir un sujet et afficher une représentation graphique. Vous pouvez déplacer les concepts, et en cliquant sur les lignes de couleur avec le bouton droit de la souris, afficher les articles correspondants à la relation.
  • Technologies mobiles. Heather Holmes nous a présenté une flopée d'applications qui seront utiles pour accéder à l'information au chevet du patient, en particulier l'utilisation des lunettes Google pour tirer parti de la réalité augmentée dans un contexte de soins.
  • Intégration de la pratique factuelle au chevet du patient. Alisha Miles (qui envoyait des tweets préprogrammés pendant sa présentation!) nous a donné un aperçu des possibilités d'intégration d'information dans les dossiers médicaux électroniques (DME). Par exemple, l'ajout de l'information pharmaceutique provenant de Pepid au DME permettra au clinicien de prendre de meilleures décisions; de l'information pour le patient provenant de MedlinePlus sera également intégrée au DME. La liste complète des ressources présentées est disponible ici.
  • Accessibilité à Twitter. Les personnes souffrant d'un trouble de la vision pourront participer à la discussion grâce à EasyChirp.
Cette session terminait ma participation au programme, puisque mon mercredi s'est limité à assister à la réunion du comité des bourses et subventions, dont je fais partie à titre de membre du jury. J'ai terminé mon séjour en visitant le campus de Harvard, incluant l'exposition des fleurs de verre au Musée d'histoire naturelle. Un excellent séjour à Boston, et encore bien du contenu à analyser à mon retour à Montréal!

Jour 3: la communication scientifique

Ma journée du mardi s'est poursuivie avec la session "Librarians as Researchers: Practicing What We Preach in Scholarly Publications". Je ne suis pas restée jusqu'à la fin, car la salle étant très petite et bondée, j'ai dû m'asseoir par terre! Ann McKibbon nous a d'abord présenté les périls de la publication et les tentations auxquels les auteurs peuvent succomber, tellement la pression à publier est élevée: plagiat, auto-promotion et fraude scientifique. Le site Retraction Watch garde d'ailleurs un oeil vigilant sur les publications qui ont subi une rétractation, alors que Déjà Vu : a Database of Highly Similar Citations crible les références contenues dans la base de données MEDLINE afin de détecter des exemples de plagiat. Ann nous a présenté plusieurs exemples de plagiat et de fraude qui ont valu à leurs auteurs une réputation ternie à jamais, et nous a rappelé les responsabilités des auteurs telles qu'énoncées dans les Exigences uniformes pour les manuscrits présentés aux revues biomédicales. Les bibliothécaires ont bien sûr un rôle de prévention à jouer dans ce domaine, que ce soit en répondant aux nombreuses questions touchant le droit d'auteur et le plagiat, ou encore en collaborant à un cours de communication scientifique.

Ensuite, Dean Hendrix et Brandi Tuttle nous ont parlé des mesures d'impact alternatives, ou altmetrics. Ces données proviennent du Web social (Twitter, Facebook, CiteULike, Mendeley,etc.), et permettent de déterminer l'impact d'une publication au-delà de la bibliométrie traditionnelle. Ces mesures alternatives sont utiles pour démontrer l'intérêt pour une publication récente ainsi que son contenu. Les sites ImpactStory et Altmetric permettent aux auteurs de colliger des données d'impact alternatives provenant de plusieurs sources. Dean et Brandi ont voulu intégrer les mesures d'impact traditionnelles et alternatives afin d'obtenir un portrait complet de l'impact de deux publications, soient PLoS Medicine (2004-2012) et JMLA (2007-2012), grâce à une analyse en composantes principales. Ils ont pu démontrer une forte association entre les mesures provenant des médias sociaux et les données de visualisation des articles, suggérant qu'une approche multidimensionnelle est nécessaire afin de déterminer l'impact d'une publication.

Finalement, Emily Mazure et Kristine Alpi ont évalué le niveau de préparation des bibliothécaires à collaborer en tant qu'auteur à une étude clinique. Un sondage a été effectué afin de déterminer à quelle étape conceptuelle se situaient les bibliothécaires (de la pré-contemplation à l'action) pour un total de 9 critères, tels que la mise en ligne du curriculum vitae et la présence sur les réseaux de communautés scientifiques comme Google Scholar ou ResearchGate. Les membres de la section de la recherche de la MLA étaient les plus préparés à collaborer à une étude clinique, et le sondage a démontré qu'une proportion de bibliothécaires plus importante que prévue était déjà engagée dans le processus de publication.